Jazz allégorique et vices fondamentaux

Il avait la corpulence d’Orson Welles, la plume de Francois Villon, mais s’était toujours rêvé en Hugo ou Balzac. Bernard Dimey (1931 - 1981), était un auteur singulier de textes profonds et universels qu’il récitait seul sur scène à commencer par ces fameux 8 péchés capitaux. Aucun autre comédien ne pouvait, aussi brillamment que Jean-Claude Dreyfus, s’emparer aujourd’hui de cette oeuvre. Associé à Guillaume Saint-James, à la tête d’un quartet de jazzmen émérites, ils créent ensemble une œuvre originale à la modernité troublante où s’entremêlent mots et musiques.