Co-construire avec les habitants

Projet soutenu par la DRAC, le CGET et Rennes Métropole, et accompagné par la Direction de quartier.

Le quartier du Blosne

Depuis plus de 20 ans, le festival propose une programmation riche, variée et populaire. Parcourant la diversité des esthétiques musicales et culturelles, le Grand Soufflet a invité, au fil des éditions, des artistes de tous horizons et de toutes nationalités : Mouss & Hakim (France), La Yegros (Argentine) Duo Bottasso (Italie), Whiskey & Women (USA), Psycho Mutants (Hongrie), Deladap (Balkans), Manouche (Slovénie), Bevinda (Portugal), Lindigo (Réunion)…


Au-delà de représentations de spectacles pendant le festival, la volonté de l’association est de développer son implantation territoriale, notamment sur Rennes et ses quartiers. Cette implantation passe par la présence sur plusieurs années, de l‘association au contact des structures socio-éducatives locales pour « toucher » les habitants les plus éloignés des pratiques culturelles. Le décloisonnement communautaire, la place de la femme, l’intergénérationnalité et la place de l’individu même, au sein du groupe sont des valeurs chères à l’association, défendues dans le projet du festival et qui sont également au centre des préoccupations du projet d’actions culturelles du Grand Soufflet.
L’ambition de l’association est de travailler sur 3 ans sur un territoire en y menant un « projet fort » par année, participatif et co-élaboré.


L’Association Grand Soufflet souhaite développer une présence artistique, de proximité, sur le quartier en plaçant la participation des habitants, encadrés par des artistes professionnels, au centre de la réflexion et de la construction de l’action. De même, la temporalité de cette action, au long cours, a pour but de laisser murir et évoluer le projet aux contacts des participants ainsi que l’appropriation de celui-ci par les habitants et les relais locaux.


Projet 2 :

« Le Grand Orchestre du Blosne »

En écho au « Grand Soufflet » qui met en avant le modernisme et la diversité culturelle de l’accordéon, le Grand Orchestre du Blosne a l’ambition de représenter le modernisme des musiques du monde au regard de la diversité culturelle du quartier du Blosne.

Le projet du Grand Orchestre du Blosne est de créer un ensemble de musiciens aux couleurs du quartier, d’aller à la rencontre d’instrumentistes venant d’origines et de communautés différentes et habitant le quartier.

Les différentes cultures musicales et les instruments s’y référant seront la richesse de ce projet qui a pour but de créer des passerelles et des échanges entre les personnes, les générations et les communautés. L’ambition de ce projet est de faire de cet orchestre l’ambassadeur de la diversité du Blosne et des musiques du monde aux travers de diverses manifestations du quartier du Blosne et de la ville de Rennes.
La mobilisation des musiciens du quartier est un moyen de toucher plus largement les habitants du Blosne. En effet pour un musicien mobilisé, nous partons du postulat que 2 autres personnes peuvent être touchées par l’action, sans compter le public, composé d’habitants du quartier, qui assistera aux représentations. Toujours en lien avec les travailleurs sociaux et les structures associatives du territoire, l’objectif est de travailler au décloisonnement culturel, d’aller à la rencontre des personnes isolées, éloignées des pratiques culturelles, en décrochage social…Le Grand Orchestre du Blosne devenant ainsi un outil de médiation culturelle des habitants vers les habitants.

Le Grand Orchestre du Blosne sera placé sous la direction d’un musicien professionnel ayant des connaissances en matière de musiques du monde, de musiques actuelles et capable d’arranger des morceaux issus de la tradition orale. En effet, la constitution du répertoire reposera sur le partage des cultures des musiciens participants qui auront la possibilité de proposer un morceau provenant de leur culture d’origine. Le répertoire ainsi élaboré sera travailler afin d’être jouer par un ensemble d’instruments d’horizons différents.

Le groupe sera constitué d’une dizaine de musiciens avec par exemple des percussions marocaines, un orgue à bouche cambodgien, une chanteuse algérienne, un joueur de saz turc, un rappeur…et des accordéons bien entendu ! Le travail de repérage des musiciens participants se fera dans une logique de parité, d’intergénérationalité et d’équilibre entre les différentes origines des participants.
Cet orchestre a pour ambition d’être ouvert et en totale collaboration des participants avec l’intervenant musicien, dans un contexte de pratique amateur non professionnalisant.
Les musiciens souhaitant participer à ce projet seront conviés à un temps de rencontre lors du vernissage de la 14ème malle d’exposition. Ce moment sera l’occasion de rencontrer Etienne Grandjean, directeur artistique du festival et accordéoniste professionnel, et d’échanger sur ce projet de Grand Orchestre du Blosne. Cela sera aussi l’occasion de faire la connaissance des membres du collectif d’habitants qui s’est investi sur la création de la malle, de visiter l’exposition et ainsi découvrir et s’immerger dans l’univers « Grand Soufflet ».

L’Association Grand Soufflet s’engage également à accompagner le Grand Orchestre du Blosne sur :
- Sa cohésion et son ouverture artistique : repartis sur l’année 2017-2018, des temps conviviaux seront proposés aux membres du groupe afin d’approfondir les relations au delà des temps de répétition. Cela passera par des temps de repas, mais aussi de découverte musicale, invitation à un concert, rencontre avec un artiste de passage sur Rennes, dans le but d’élargir leur éventail musical et de nourrir le travail de réflexion et de répétition.
- Sa structuration administrative : par la constitution d’un association loi 1901 « Grand Orchestre du Blosne », d’un bureau et d’une formation sur le fonctionnement et la réglementation qui régie les associations. De même, l’association Grand Soufflet rétribuera Le Grand Orchestre du Blosne pour ses prestations dans le cadre du Grand Soufflet et prendra en charge les frais d’entretien des instruments (changement de cordes, révision…).

Ce projet, se fera en plusieurs temps :

- Phase 1 : Recherche de musiciens, travail de terrain afin d’aller à la rencontre des différentes associations, collectifs d’habitants du quartier avec le soutien de la direction de quartier, des centres sociaux.
- Phase 2 : Choix du musicien professionnel intervenant par Etienne Grandjean, directeur artistique du festival, en fonction des instruments des participants.
- Phase 3 : Constitution du répertoire, en s’appuyant sur les propositions des participants et sur la tradition orale, celui-ci ne devra pas excéder 40 min, dans un premier temps, afin d’être enrichi par la suite.
- Phase 4 : Répétition, il s’agira, suite au travail sur le terrain de trouver un lieu, sur le quartier, afin de travailler le répertoire.
- Phase 5 : Diffusion, en commençant par se produire à la guinguette du Village Thabor pendant le festival, Le Grand Orchestre du Blosne, assurera plusieurs prestations tout au long de l’année dans les différents lieux du Blosne et/ou à l’occasion de certains événements du quartier. Il se produira également pendant le festival dans une commune d’Ille-et-Vilaine ou un centre culturel partenaire du festival en ouverture d’un concert.

Projet 1 :

L‘exposition itinérante « Accordéons et Souvenirs de Voyages » de l’association Grand Soufflet, est à l’origine de cette action. Interactives, sonores et lumineuses, les treize malles de voyage qui la composent racontent treize histoires d’accordéon, des voyages dans l’univers du clown, du tour de France, du bal italien, du cinéma de Jacques Tati…Une diversité culturelle inhérente à l’accordéon qui est mise en lumière par cette exposition ainsi que par le festival. En effet, tous les ans, le festival présente une multitude d’esthétiques musicales, de cultures différentes (Amérique latine, Europe de l’est, Espagne, Italie, Maghreb…) à travers le prisme de l’accordéon et des instruments de la même famille. Le but de cette action est d’inverser ce prisme, c’est à dire de partir de la diversité culturelle d’un quartier et de la faire converger vers l’accordéon.

Le quartier du Blosne, quartier prioritaire et l’un des plus cosmopolite de Rennes, correspond le mieux à la diversité culturelle proposée chaque année par le festival Le Grand Soufflet.
En allant à la rencontre des habitants du quartier, l’idée est de créer une quatorzième malle de voyage interactive qui nous raconterait des histoires d’accordéons sur le quartier du Blosne. Des histoires qui nous viendraient d’ici ou d’ailleurs, par le témoignage direct d’une pratique ou par le conte d’histoires transmises de générations en générations, pour peindre une fresque, une cartographie de souvenirs d’accordéons du quartier.
L’appel aux souvenirs et à la mémoire des habitants est un moyen de toucher les habitants les plus éloignés des pratiques culturelles, des personnes isolées, en décrochage social, en lien avec les travailleurs sociaux et les structures associatives du quartier (Carrefour 18, Ty-Blosne, la Maison des Squares, association Avenir…).

Ce projet de construction d’une quatorzième malle, se fera en plusieurs temps.

- Phase 1 : mise en place d’un collectif d’habitants du quartier souhaitant participer. Un collectif qui sera constitué avec l’aide des structures locales, centres sociaux et associations dans le but d’être au contact et d’identifier le maximum de personnes ressources. Ce collectif respectera le principe de parité, d’intergénérationnalité et de mixité culturelle.
- Phase 2 : rencontre et collecte, sera lancé par un temps de rencontre de l’ensemble des acteurs autour de l’exposition « Accordéons et souvenirs de voyages » qui sera mise à disposition dans l’un des centres sociaux du quartier. Cette phase de rencontre et de collectage des « souvenirs » d’accordéon des habitants sera menée par Elsa Le Calvez-Amsallem et Lisa Lepeinteur, toutes deux scénographes et conceptrices de l’exposition.
- Phase 3 : après une phase de « de-rushage », les témoignages audio seront soumis à l’ensemble du collectif et commencera alors un temps de réflexion et de conceptualisation, collectif, de ce que sera la future malle. S’en suivra la construction de la malle en faisant appel au savoir faire de chacun.
- Phase 4 : présentation de la nouvelle malle, ainsi constituée, dans l’un des centres sociaux partenaire et mise en perspective avec l’ensemble de l’exposition.

Pour toutes informations : dimitri.delestre[@]legrandsoufflet.fr / 02 99 41 33 71